Vous êtes ici : Accueil | |

Histoire

Situé à la fin des chaînons jurassiques, le village se situe dans une cuvette soumise à de nombreuses inondations jusqu’à la canalisation du Thiers.
Le relief est tourmenté ainsi qu’en témoigne le nom des hameaux : le Crêt, le Crêtet, le Cumont, les Côtes de Rochassieux, Rochassieux, les Roches, la Rochette, les Grandes Côtes…

Ici, pas d’évènements historiques remarquables, ni de personnages célèbres, la commune doit son riche patrimoine aux deux torrents qui la traversent : le Thiers et le Grenand.
L’utilisation de la force hydraulique et le combat incessant des hommes contre les divagations des eaux ont façonné le paysage et permis une activité artisanale dès le Moyen-Age, puis industrielle au XIXème siècle, qui se perpétue de nos jours.

La mappe sarde de 1738* répertorie 22 installations hydrauliques allant de Rochassieux au pont dit de Charbonnier soit 10 moulins, 9 battoirs, 1 foulon et 2 meules à eau.
C’est considérable pour un petit village qui ne comptait que 363 habitants en 1758 !
Cela montre l’importance et la qualité de l’eau : taillanderies, forges, usines de tulle, de soie, de meubles ont occupé nos anciens.
L’architecture particulière de ces industries : ateliers, maisons de directeur, maisons et nombreux estaminets témoigne encore de ce passé.

Lieu de passage, la plaine de la Vavre prolongeait la plaine du Guiers et permettait de rejoindre la combe de Chambéry en empruntant le Golet de la Rochette puis les cols St-Michel et du Crucifix.
La Bridoire conserve une trace de ce passage au lieu-dit Montée des pavés, chemin reliant l’église à l’école.
C’est une voie, sinon romaine, comme se plaît à le nommer la tradition populaire, plus vraisemblablement médiévale au vu de la disposition des pierres.

* Mappe sarde : Elle constitue le 1er cadastre européen. Réalisée entre 1728 et 1738 par l’administration du royaume de Piémont-Sardaigne, elle fut conçue pour des raisons militaires et surtout fiscales (levée de l’impôt).

Sources :
* 1 000 ans d’histoire de la Savoie – Avant-Pays Savoyard – par Christiane Combaz – Association Mémoire des Communes de l’Avant-Pays Savoyard
* Association « A la découverte du passé de La Bridoire et de ses environs » Fascicules n°1 et  8.

Réalisé par b2f-concept.com